Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le tour du monde en 80 ... polars

Bibliographies , chroniques de lecture : des scènes de crime sur les cinq continents.

La femme du deuxième étage ( auteur Jurica PAVICIC )

La femme du deuxième étage  ( auteur Jurica PAVICIC )

Jurica PAVICIC n’a pas son pareil pour mettre en scène des gens ordinaires. Il le confirme d’une splendide manière après avoir passionné les lecteurs avec l’histoire de la famille Vela ( voir « L’Eau rouge »  ICI ). Dans ce nouveau roman, il fait défiler la vie de Bruna. Tout a commencé en janvier 2006 à Split en Croatie. Durant une soirée d’anniversaire, Bruna a rencontré Frane qui allait devenir son mari, cela n’aurait pu être qu’une banale entrée dans la vie adulte mais c’est en fait le premier acte d’une existence brisée.

Calme, réfléchi, attentif avec Bruna, Frane avait tout pour rendre heureuse une épouse mais c’était sans compter avec sa mère Anka soutenue par sa fille Mirela. L’attitude d’Anka est faite de silences, de rares paroles blessantes et de décisions imposées à son fils. Bruna subit au quotidien une belle-mère toxique, elles vivent sous le même toit, le jeune couple occupe le deuxième étage de la grande maison de la famille de Frane. Frane est marin et ses longues et fréquentes absences laissent Bruna seule et de plus en plus sollicitée pour s’occuper d’Anka devenue brutalement dépendante. Le quotidien de Bruna est empoisonné par Anka et se résume à un morne emploi de comptable et de servitudes à une femme paralysée dans une maison où elle n’est pas chez elle.

L’auteur réussit à créer une atmosphère pesante, soupçonneuse, faite de non-dits, de choses que Bruna imagine et qui deviennent des certitudes à force de les ressasser. Jurica Pavicic est un remarquable conteur et il n’a pas son pareil pour passionner le lecteur avec les gestes banals d’un quotidien morne sur lequel plane une tragédie à venir mais que les protagonistes refusent de voir. Frane absent, il ne reste que des personnages féminins. Anka est veuve, le père de Bruna a quitté le domicile conjugal et sa mère se préoccupe seulement de refaire sa vie sentimentale. Il y a aussi Mirela qui agit sournoisement et Suzana l’amie de Bruna qui reste encrée dans la culpabilité et le regret de son invitation à cette soirée où Bruna et Frane se sont rencontrés.

Bruna est comme empêtrée dans des sables mouvants. Des années de souffrances silencieuses puis la prison, inévitable comme une délivrance. Durant sa détention Bruna apprivoise sa solitude avec une vie faites de gestes automatiques, comme faire la cuisine. Bruna a toujours préparé des repas pour les autres, pour Anka, en prison pour les autres détenues puis pour les touristes.

Ce fait divers raconté par Jurica Pavicic m’a passionné avec en toile de fond Split d’abord sombre avec les stigmates architecturaux du socialisme et Bruna qui s’enfonce dans une tragédie qu’elle a refusée de voir venir.  Puis après onze ans de détention, Bruna est enfin heureuse, à sa manière. Dans les paysages d’une beauté grandiose d’une île minuscule de la côte dalmate, l’été elle fait la cuisine pour les touristes, l’avenir de la Croatie, et l’hiver elle est seule mais heureuse, à sa manière.

Merci aux Éditions Agullo  

Jurica PAVICIC – La Femme du deuxième étage ». Titre original « Zena s drugog kata » Croatie 2015. Traduit du croate par Olivier Lannuzel. Parution le 15 septembre 2022, Éditions Agullo. ISBN 978-23-82460-23-8 . 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article