Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le tour du monde en 80 ... polars

Bibliographies , chroniques de lecture : des scènes de crime sur les cinq continents.

De bonnes raisons de mourir ( Auteur Morgan AUDIC )

De bonnes raisons de mourir ( Auteur Morgan AUDIC )

Morgan Audic enseigne l'Histoire et la géographie. "De bonnes raisons de mourir" est son deuxième roman après "Trop de morts au pays des merveilles" ( Editions du Rouergue - 2016 ).

 

De bonnes raisons de mourir ( Auteur Morgan AUDIC )

De bonnes raisons de mourir Alexandre Rybalko n'en manque pas. Il est né en Ukraine mais la dislocation de l'URSS en 1991 l'a fait devenir citoyen de la Fédération de Russie. Il a combattu en Tchétchénie avant d'être flic à Moscou pendant dix huit ans. Il est divorcé de sa femme Marina qu'il a longtemps négligée pour son boulot de flic et pour mener une vie personnelle extrême afin d'oublier la Tchétchénie. Alexandre Rybalko va mourir d'un mal sournois et incurable. Alex va mourir dans quelques mois. Pour que sa fille Tassia, neuf ans, garde quelque chose de son père, il accepte un deal comme on n'en propose que dans les pays où règne la corruption. Après un dernier après-midi émouvant avec elle, Alex rejoint son pays natal et la ville où son père était pompier en service le 26 avril 1986, le jour où la centrale de Tchernobyl a explosé.

Alexandre Rybalko a accepté d'enquêter sur la mort du fils de Vektor Sokolov, un ancien ministre devenu richissime oligarque. Alex devra tuer le coupable et il recevra une fortune qui sera pour sa fille.

Le fils de Rybalko a été sauvagement assassiné et son cadavre a été exposé à Pripiat. Pripiat était une ville merveilleuse de l'URSS jusqu'à ce qu'elle soit totalement abandonnée aux lendemains du 26 avril 1986 et rendue à une nature radioactive.

Sur place le capitaine Joseph Melnyk a commencé son enquête, c'est un ancien de la Crim' de Kiev. L'assassinat de Léonid Rybalko sera son affaire, l'affaire qui lui permettra de quitter la zone où ses pas sont guidés par les craquements de son dosimètre mesurant la radioactivité.

Quelle imagination ! Quelle travail de documentation ! Morgan Audic a remarquablement réussi a mêler fiction et vérité pour en faire une enquête des plus réalistes. Il y a le contexte géopolitique avec le divorce russo-ukrainien après tant d'années communes. De nos jours il reste une langue russe largement parlée en Ukraine, des russes devenus étrangers dans leur ancien pays ( en Crimée ou dans le Donbass où le fils de Melnyk combat ), des ukrainiens devenus russes ( comme Alex ) et des russes anciens hauts fonctionnaires communistes du KGB en Ukraine ( comme Vektor Sokolov ).

J'ai été entraîné par l'action, le suspense et les rebondissements, effrayé par les conséquences de la catastrophe nucléaire, attendri par les yeux Baïkal de Ninel et la morosité de Galina, intrigué par les oiseaux empaillés retrouvés sur les scènes de crime, stupéfait par les mafias, les néonazis, les stalkers et les agence de voyage qui exploitent la zone d'exclusion contaminée. Et puis il y a ce compte à rebours, inéluctablement la fin approche pour Alex et le mystère du tueur à l'hirondelle reste entier.

Quel exploit que ce roman de Morgan Audic qui maîtrise intelligemment tous les multiples sujets qu'il aborde !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article