Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le tour du monde en 80 ... polars

Bibliographies , chroniques de lecture : des scènes de crime sur les cinq continents.

"Meurtre à l'hôtel Koryo" (auteur James Church)

"Meurtre à l'hôtel Koryo" (auteur  James Church)

Meurtre à l'hôtel Koryo" écrit par James CHURCH (voir ici  http://romans-policiers-des-cinq-continents.over-blog.com/2016/03/james-church.html  )

Citation : "... Nos gars lancent des rumeurs qui ricochent un peu partout avant d'arriver sous une forme légèrement différente ... Ensuite, il y a tout ce que vos gars font circuler pour nous faire courir après des fantômes ... Difficile à suivre tout ça ...". Cette phrase résume bien l'ambiance espionnage de ce roman mais aussi sa complexité.

Pyongyang. Corée du Nord. Des immeubles délabrés , gris , conçus par les allemands de l'est. De larges avenues sans voiture mais avec des agents en uniforme pour régler la circulation. Tout est austérité , sans âme.

Le narrateur O est inspecteur de l'unité 826 au ministère de la Sécurité Publique, sous les ordres de l'inspecteur chef Pak qui le protège et veille sur lui car O garde au fond de lui même un peu de poésie et de nostalgie, l'amour des arbres et du bois et cela peut le rendre suspect aux yeux de ceux qui surveillent, d'autant plus qu'il ne porte pas le badge avec le portarit de l'un ou l'autre des Grands Leader , Kim Jong-Il ou Kim Il-Sung. O est peut-être aussi protégé par l'aura de son grand père, le général O, "Héros de la Lutte et Coeur battant de la Révolution" comme on l'avait appelé à la radio le jour de sa mort.

Mois d'août, chaleur humide et étouffante. O devait photographier une voiture sur l'Autoroute de la Réunification. Facile, la présence d'une voiture sur cet autoroute large et parfaitement rectiligne est exceptionnelle. Sa mission est un échec, l'appareil photo ne fonctionne pas et il s'avère que la voiture, une puissante Mercédes flambant neuve, venant du sud, n'avait pas de plaques d'immatriculation.

O devient suspect, la Direction du renseignement et la Sécurité militaire le surveillent, même lorsque Pak l'envoie en province se mettre au vert : voyage en train, hôtel de province près de la frontière avec la Chine.

Le roman trouve un second souffle lorsque Pak rappelle O pour enquêter sur un meurtre commis à l'hôtel Koryo à Pyongyang, un hôtel pour les étrangers, deux tours immenses avec restaurant panoramique tournant au dernier étage. Une brillante réalisation du Syndicat des architectes. O se révèle un enquêteur habile sur la scène de crime et pour identifier le cadavre, un finlandais membre de l'Agence internationale de l'énergie atomique. Dés lors les Affaires étrangères entrent en scène dans le bal des espions. Car ce récit est avant tout un complexe roman d'espionnage même si finalement O découvre les rouages d'un trafic dans lequel sont impliqués et rivalisent plusieurs dirigeants nord coréens.

 

"Meurtre à l'hôtel Koryo" (auteur  James Church)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article